Je vous emmène dans les coulisses de Disneyland Paris. Le lieu fait appel à 14 000 collaborateurs avec un management propre aux Etats-Unis.

Les fameux cast member de Disneyland

Ils constituent le personnel qui contribue à faire tourner une véritable usine à faire rêver petits et grands. Le contrat de chaque cast member inclut le sens du spectacle, la courtoisie avec une bonne dose d’efficacité et de sécurité.

Le look propre à Disneyland impose l’interdiction des moustaches, de la barbe, des cheveux dans le cou. Il faut aussi oublier les jupes courtes, les tatouages et autres piercings.

Ces conditions sont dues au siège de la maison Walt Disney Company de Los Angeles. Quelque temps après, les barbes bien taillées sont tolérées par la compagnie américaine.

Les entretiens d’embauche chez Disneyland

L’entretien de recrutement dure une demi-heure et les candidats sont auditionnés deux par deux. Cela permet à la fois de cerner davantage les personnalités et de repérer le véritable travail d’équipe.

Par ailleurs, les qualités sont mieux sollicitées comparativement aux autres critères comme l’âge, l’expérience, le niveau d’études. Hormis le français, une connaissance de l’anglais est requise pour les guests facing.

Il s’agit des instants de contact en direct des salariés avec les visiteurs du parc. Une grande majorité des travailleurs ont des contrats de saisonniers.

Une grande diversité de nationalités

Pour répondre aux attentes linguistiques des visiteurs internationaux de Disneyland Parc, le recrutement est aussi fait à travers l’Europe. En effet, un bus de Disney a opéré le recrutement du personnel en Estonie, en Lituanie et en Lettonie.

Dans les faits, 40 % des salariés proviennent de plus de 100 nationalités. La plupart des clients de Disneyland sont issus d’Italie ou d’Angleterre.

Par ailleurs, les pays pourvus en main d’œuvre comme le Portugal ou l’Espagne sont aussi ciblés par le service de recrutement de Disney. Tous ces salariés suivent une formation afin d’intégrer le système de la firme américaine.

Le spectacle  en priorité

Un cast member doit primer le spectacle afin de l’assurer sans anicroche. En parallèle, il doit penser au rendement.

Pour leur part, les techniciens de maintenance doivent s’occuper des dépannages sans représenter une gêne pour le public. Il faut dissimuler la mécanique interne des attractions et tout faire pour limiter l’arrêt des machines.

Chaque semaine, un QT ou quality time est consacré à chaque chef d’équipe. Le rêve doit être efficace et doit dépasser tous les autres critères dans les campagnes de communication.

Crédit Photo : hellodisneyland.com & capital.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *